Comment sécuriser sa terrasse ?

Sécuriser sa terrasse grâce à plusieurs solutions

Disposer d’une terrasse, notamment lorsque cette dernière se trouve en hauteur nécessite une certaine sécurisation. Pour ce faire, il existe différentes solutions qui vont être détaillées par la suite, mais également des normes à connaître afin de savoir comment sécuriser sa terrasse.

Les solutions pour sécuriser une terrasse

La sécurisation d’une terrasse est primordiale pour assurer la sûreté des plus petits comme des grands. Pour utiliser une terrasse en hauteur sans aucun risque, il est possible de l’équiper de balustrades. Il est aussi possible de trouver ce type de matériel sous l’appellation de garde-corps.

Le rôle est le même, à savoir sécuriser la terrasse surélevée et empêcher toute chute. De plus, c’est un élément qui permet d’apporter une touche esthétique au logement.

Ainsi, il existe donc plusieurs versions pour vous doter d’une balustrade qui correspond au design que vous souhaitez.

Ces dernières se différencient principalement en fonction de leur matériau de fabrication qui peut être :

  • le bois
  • le verre
  • l’inox
  • l’aluminium
  • l’acier
  • le fer forgé
  • les câbles
  • les cordes ou filets
  • le plexiglas

Dans quels cas sécuriser sa terrasse ?

Deux cas de figure sont observables et rendent la sécurisation d’une terrasse obligatoire via l’installation d’une balustrade.

C’est notamment le cas :

  • quand la terrasse se trouve à une hauteur supérieure ou égale à 1mètre par rapport au sol
  • quand la terrasse est installée au-dessus d’une pente dotée d’un angle d’inclinaison de plus de 45 °

Si vous vous trouvez dans une de ces situations, vous serez alors dans l’obligation de respecter un certain nombre de points, détaillés plus bas.

Quelles sont les obligations à respecter pour la sécurisation d’une terrasse ?

Le choix de votre garde-corps devra respecter un certain nombre de paramètres tels que :

  • une hauteur d’au moins 1 mètre
  • un écartement des barres verticales de moins de 11 cm
  • un écartement de 18 cm tout au plus en présence de barreaudage horizontal
  • un remplissage plein en verre ou en acier pour les 45 cm les plus bas du garde-corps
  • une distance de 11 cm maximum entre le sol et le remplissage de la balustrade
  • une épaisseur de 20 cm pour une hauteur d’un mètre
  • une épaisseur de plus de 50 cm pour une hauteur de 80 cm

Les normes pour sécuriser sa terrasse

Lors de l’installation d’une balustrade, il est important de vérifier que cet équipement réponde à certaines normes obligatoires.

Ceci est indispensable car, en cas d’accident, des sanctions pénales peuvent être envisagées s’il s’avère que le garde-corps ne répondait pas aux normes en vigueur.

Ainsi, veuillez vous assurer de certaines informations :

  • le respect de la norme NF-P01-012 : elle donne notamment des indications quant à la forme du garde-corps ainsi qu’à son installation
  • le respect de la normes NF-P01-013 relative aux essais de conformité, c’est-à-dire sur la résistance de l’équipement
sécuriser sa terrasse pour respecter certaines normes

Quels sont les signes qui indiquent qu’il est temps de changer de cylindre ?

changer de cylindre

Quelques fois, le cylindre de votre serrure montre des signes de faiblesse. Ces derniers ne doivent pas être négligés, car il en va de votre sécurité d’avoir un cylindre fonctionnel et résistant à toute épreuve. Voici quels sont les signes qui prouvent qu’il est temps de changer de cylindre.

Comment déterminer qu’il faut changer un cylindre ?

Afin de savoir quand changer un cylindre, il faut avant toute chose, savoir comment déterminer les signes qui indiquent qu’il est temps de le remplacer.

Pour ce faire, voici quelques points sur lesquels être vigilant pour repérer tous signes d’usure :

  • la présence de rouille sur l’intégralité de la serrure ou seulement quelques tâches
  • un ternissement de la serrure
  • des difficultés pour ouvrir la serrure
  • un jeu est observable dans le cylindre lorsqu’on y introduit la clé
  • la serrure est grippée
  • la clé a du mal à entrer, sortir ou tourner dans le cylindre

Pourquoi changer le cylindre ?

Il est préférable de changer le cylindre avant que ce dernier ne soit plus du tout opérationnel. Cela compliquerait la manipulation. De plus, un cylindre fatigué apporte moins de résistance et est donc plus sensible en cas d’effraction ou tout simplement lorsque vous utilisez ce dernier afin de pouvoir entrer ou sortir de chez vous. En effet, conserver un cylindre abîmé va compromettre la qualité de la serrure, mais aussi celle de la clé.

Pour quelles raisons changer un cylindre encore fonctionnel ?

Il existe également d’autres cas de figure où il est nécessaire de changer de cylindre alors que ce dernier fonctionne encore parfaitement et pourrait encore être utilisé.

Voici quelques raisons pouvant vous pousser à faire le choix de remplacer un cylindre :

  • vous avez perdu vos clés ou vous vous les êtes faits voler
  • vous avez subi une tentative d’effraction ou un cambriolage
  • vous souhaitez passer à une version plus sécurisée
  • vous voulez changer pour un modèle connecté
  • vous souhaitez opter pour un cylindre avec clé réversible pour vous faciliter le quotidien
  • vous emménagez et, par sécurité, vous préférez changer le cylindre
  • vous louez un logement et un nouveau locataire prend possession des lieux

L’entretien d’un cylindre

Il faut savoir que des solutions existent afin de limiter l’usure de votre serrure et ainsi éviter son remplacement. En effet, un entretien deux fois par an est optimal pour limiter les risques et augmenter la durée de vie de l’équipement.

Il est possible de :

  • nettoyer les poussières du cylindre à l’aide d’un compresseur
  • lubrifier le mécanisme en utilisant un produit adapté
  • mettre en place un cache serrure pour une bonne protection contre les intempéries.
Signes qui indiquent qu'il est temps de changer de cylindre

L’organigramme, la solution confort pour gérer vos gîtes et maisons d’hôtes

Organigramme pour vos gîtes et maisons d'hôtes

Etre le propriétaire de maisons d’hôtes et de gîtes permet de générer une rentrée financière intéressante. Toutefois, en gérer les accès peut parfois devenir un véritable casse-tête, notamment en raison de la multiplication des trousseaux de clés dont il faut disposer. Pourtant, il existe une solution capable d’offrir un réel confort de gestion, celle de l’organigramme.

En quoi consiste ce principe ? Quels avantages peut-il vous offrir ? Nous vous apportons la réponse à ces questions.

L’organigramme : le principe, en bref

L’organigramme, en serrurerie, repose sur un principe simple, à savoir celui de vous proposer une clé capable de verrouiller et déverrouiller la totalité des accès de vos gîtes et de vos maisons d’hôtes.

Pour ce faire, après une étude fine de vos besoins pour chaque logement, un ensemble d’éléments sont créés spécialement pour vous. Cet ensemble se compose alors :

  • de produits dédiés à la sécurisation des lieux : cylindres de porte, de boîtes aux lettres ou de cadenas, etc. ;
  • de clés compatibles avec l’ensemble des produits cités juste avant.

Ce principe offre la possibilité de hiérarchiser les accès en créant plusieurs niveaux de clé. Par exemple, vous pourrez en prévoir une version pour vous et une seconde pour vos clients :

  • la première, un passe général, pourra alors ouvrir et fermer la totalité des points de sécurité :
  • la seconde, un passe partiel, n’accèdera qu’aux accès que vous aurez défini comme “autorisé” aux clients.

Lors de la création de ce système, une carte de propriété est également réalisée afin de vous permettre, au besoin, de faire faire des doubles.

L’intérêt de l’organigramme pour vos gîtes et maisons d’hôtes

Vous vous demandez quels sont les réels avantages de l’organigramme pour la gestion de vos gîtes et maisons d’hôtes ? En voici les principaux :

  1. Terminés les trousseaux embarquant un nombre incalculable de clés ainsi que la perte de temps à chercher la bonne clé parmi toutes celles dont vous disposez.
  2. Votre passe général, puisque vous êtes propriétaire des lieux, ouvre toutes les serrures, tous les cadenas, toutes les portes, et ce, dans toutes vos résidences.
  3. De même, un seul modèle de clé est confié à vos clients, une clé qui n’ouvrira pas les pièces que vous aurez souhaité privatiser. Ainsi, si vous possédez plusieurs gîtes, vous pourrez demander autant de clés de type passe partiel que vous avez de sites.
  4. Vous avez l’occasion d’harmoniser la sécurité de toutes vos serrures au même titre que celle de votre porte d’entrée.

Gîtes, maisons d’hôtes : les astuces pour une meilleure gestion

Astuces pour une meilleure gestion des gîtes et chambres d'hôtes

Etre propriétaire d’un gîte ou d’une maison d’hôtes requiert une bonne gestion afin que la clientèle soit satisfaite et de ne pas se retrouver en mauvaise posture, avec deux locations simultanées ou un locataire enfermé, mais à l’extérieur…

Ainsi, voici nos astuces pour une meilleure gestion locative en ce qui concerne les conditions d’accès à vos biens locatifs. Que vous viviez à seulement quelques mètres de votre bien ou que vous soyez bien plus loin, il vous faut une solution adaptée et efficace pour que vos locataires puissent aisément accéder à ce dernier.

La boîte à clé sécurisée

Une des premières solutions possibles pour permettre un accès facile et rapide sans avoir à vous déplacer, notamment lorsque votre locataire doit arriver en pleine nuit ou durant vos heures de travail, la boîte à clé à combinaison chiffrée est une excellente option.

Simple à installer, cette boîte peut contenir un trousseau de clés. Pour les récupérer, le locataire devra connaître le code à 4 chiffres préalablement programmé. Vous pouvez le lui transmettre via un SMS par exemple ou à l’occasion d’un échange téléphonique. A l’issue de son séjour, il pourra replacer les clés dans cette même boîte afin que vous puissiez les reprendre. Il est, avec cette technique, conseillé de changer le code entre chaque locataire.

La serrure connectée

Une autre option est celle de la serrure connectée ou serrure de porte intelligente. Dans ce second cas de figure, vous pourrez autoriser l’accès à votre locataire en lui transmettant un code chiffré, un badge, un QR code ou via le Bluetooth d’un smartphone moyennant l’installation d’une application et une autorisation de votre part.

Vous pourrez même, à distance, ouvrir la porte à vos locataires lors de leur arrivée et refermer derrière eux à la fin de leur séjour.

La clé unique

Enfin, il existe aussi le principe du passe, issu de l’organigramme. Il est alors question de disposer d’une seule et même clé permettant d’ouvrir différents points d’accès.

Si vous possédez plusieurs gîtes et/ou maison d’hôtes, nul doute que ce principe vous sera très utile. D’autant qu’il est possible de hiérarchiser les “droits” d’accès. Une clé peut permettre d’ouvrir l’intégralité des serrures (le passe général), tandis qu’une seconde (le passe partiel) n’ouvrira que la porte d’entrée et le portail, par exemple.

Gîtes, maisons d'hôtes : les astuces pour une meilleure gestion